Affrontements entre Policiers et étudiants : Le FNDR condamne et exige une enquête

0
199

Dans la matinée du mercredi 13 septembre 2017, des échauffourées ont éclatées entre les forces de police et les étudiants. Ces violences ont eu pour cadre les cités universitaires dénommées « cité rouge » et « cité Mermoz » situées dans la commune de Cocody.

Selon des sources concordantes, les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène, et même de tirs à balles réelles pour tenter de disperser les étudiants qui, à l’appel de leur syndicat, la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire  (FESCI) manifestaient contre les frais d’inscription supplémentaires dans les lycées et collèges, en plus de ceux fixés par l’Etat.

Le bilan provisoire de cette folle journée est sans appel :

  • Plusieurs blessés graves parmi les étudiants,
  • Des étudiants molestés,
  • Plusieurs étudiants arrêtés,
  • Des chambres des étudiants pillées avec des ordinateurs et autres biens personnels emportées,
  • Des portes fracturées,
  • Des bâtiments défénestrées…

Devant de tels événements qui n’honorent pas notre pays et qui constituent une atteinte grave aux droits de l’homme et à la liberté d’expression, le Front National Démocratique et Réformiste (FNDR) exprime son regret et adresse sa compassion aux victimes de cette violence gratuite.

Le FNDR condamne l’attitude de nos forces de l’ordre qui s’acharnent avec une violence inouïe sur des étudiants qui manifestent pacifiquement.

Le FNDR demande au Gouvernement d’ouvrir une enquête pour faire la lumière sur ces évènements et surtout pour situer les responsabilités quant à cette énième dérive des forces de l’ordre.

Le FNDR exhorte les autorités en charge de l’Education à faire en sorte que la gratuité de l’école soit une réalité, ou du moins que les frais d’inscription fixés par l’Etat soient respectés.

Enfin, le FNDR appelle les élèves et étudiants au calme et à la retenue afin de poser les problèmes en toute responsabilité pour que des solutions idoines soient trouvées.

 

Fait à Abidjan, le 14 septembre 2017

Le Président du FNDR

Didier Brou