Le premier Ministre Amadou Gon Coulibaly a effectué une visite sur le site du barrage hydroélectrique de Soubré en vue de se rendre compte de la bonne avancée des travaux relatifs à la construction de cet ouvrage dont la livraison est prévue dans le courant du mois d’octobre 2017. Au cours de cette visite, le premier Ministre a procédé également au lancement officiel de la phase de test du premier groupe de 90  mégawatts, sur les 275 mégawatts prévus.

Le coût global des travaux de cet ouvrage issu d’une coopération sino- ivoirienne, long de plus quatre kilomètres s’élève à plus de 331 milliards de francs CFA de budgets et représente le plus grand barrage hydroélectrique jamais réalisé en Côte d’Ivoire. Avec une production annuelle de 1170 gigawatt/heure, le gigantesque projet du barrage de Soubré lancé en février 2013 par le Président de la République SEM Alassane Ouattara a été mis en eau le 6 mars 2017.

« La réalisation de ce barrage nous permettra de disposer des ressources en eaux abondantes et régulièrement disponibles dont notre nouvelle agriculture et d’autres secteurs d’activités économiques ont besoin »,a indiqué le chef du gouvernement avant d’ajouter que  « Le barrage de Soubré va mettre à la disposition des ménages et des industries une énergie fiable de bonne qualité, abondante équitablement répartie sur l’ensemble du territoire national, mais aussi desservir certains pays voisins de la sous-région à travers l’interconnexion des réseaux  d’évacuation d’énergie».

Pour le Ministre du Pétrole, de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelable Thierry Tanoh, l’ambition de son département est de contribuer à l’amélioration du quotidien de chaque ivoirien et de faire en sorte que la Côte d’Ivoire dispose d’énergie abondante en qualité.  « Ce barrage permettra à notre pays de faire un bond qualitatif et quantitatif en matière de couverture nationale d’électricité », a-t-il dit.

N.A